content top

Nu@ge veut relocaliser le cloud computing en France


L’inauguration officielle de nu@ge, le projet de cloud communautaire Français, donne vie à une nouvelle conception du cloud computing

Le 18 septembre 2014, après 30 mois de recherche, le consortium nu@ge, soutenu par le FSN, porté par 6 PME innovantes et 2 équipes du laboratoire LIP6, a inauguré le StarDC de Celeste, premier résultat concret de ses travaux visant à faire naître en France une nouvelle génération de cloud communautaire et responsable.

Visionnez les vidéos réalisées lors de l'inauguration.

Le Fonds National pour la Société Numérique a décidé de soutenir le projet nuage, porté par 7 PME innovantes et 2 équipes d'un laboratoire français. L'Ambition ? : Faire ensemble un cloud computing ouvert, écologique et relocalisé en France.
Le cloud computing, informatique "dans les nuages", est l'externalisation de l'informatique qui devient une ressource à la demande. C'est une lame de fond qui va bouleverser les systèmes d'information des entreprises et des administrations pour les 20 prochaines années. Il ne faut pas pour autant laisser toutes les données commerciales, financières et technologiques des entreprises se délocaliser.
Peut-on se contenter de l'offre actuelle de quelques constructeurs et éditeurs de logiciels ? Le tissu économique et industriel français ne peut pas laisser passer cette nouvelle révolution sans en être un acteur fort. C'est pour cela que l’État a prévu un volet "cloud computing" dans les investissements d'avenir, le grand emprunt.
Le consortium nuage s'est formé au début de l'année 2011. Il regroupe 7 entreprises innovantes et deux équipes du laboratoire LIP6 dans des domaines d'excellence du savoir-faire français : réseaux, systèmes, datacenters, stockage.

Il a été soutenu dès le départ par l'ADEN, Association pour le Développement de l’Économie Numérique. Nu@ge a présenté un projet ambitieux de recherche. La vision est de créer le cloud computing de demain : ouvert à des composantes matérielles et logicielles externes, réparti sur un maillage régional français, et hébergé dans des datacenters écologiques, faiblement consommateurs d'énergie. Le projet représente un investissement de recherche de 10 millions d'euros sur 2 ans. "Nous avons l'ambition de relocaliser vos données" a déclaré Marc Triboulet, chef de file du projet nuage, lors de l'assemblée générale de l'ADEN du 12 décembre 2011. Et si la révolution du cloud computing avait lieu en France et maintenant ?

news_illu